Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chimistes pour l'environnement

L'OGSL, un observatoire dédié au Saint-Laurent

26 Mai 2010 , Rédigé par Thierry Publié dans #Université Laval

 

Logo Observatoire Global du Saint-Laurent OGSLL’Observatoire Global du Saint-Laurent (OGSL) est un réseau qui regroupe des institutions gouvernementales et universitaires ainsi que des organismes à but non lucratif, et qui est dédié à l’observation et à l’étude du Saint-Laurent, afin de protéger et mieux utiliser cet écosystème.

 

L’originalité de l’organisme tient à la mise en commun par les différents partenaires de leur expertise et de leurs données relatives au Saint-Laurent, qu’elles soient scientifiques ou socioéconomiques, et d’en offrir un accès libre.

 

Cette jeune organisation nous a été présentée le 6 mai dernier par Rose Mary Lopez qui a été invitée à l’initiative de Québec-Océans.

 

Lire la version PDF de cet article

 

Pourquoi un observatoire ?

 

Le territoire géographique couvert par l'OGSL est vaste et extrêmement riche en biodiversité. Il comprend le fleuve, l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Il  s'étend également aux bassins versants des cours d'eau qui alimentent le Saint-Laurent. La population du Québec est largement concentrée autour du bassin du Saint-Laurent puisque 80% de la population y réside.

 

phare Source

Le fleuve est également caractérisé par des conditions extrêmes : fortes marées, glaces, températures variées, courants, etc. La faune et la flore y sont riches et diversifiées, et le milieu est le siège de nombreuses activités socioéconomiques.

 

Pour gérer de façon durable l’écosystème global que représente le Saint-Laurent, il est nécessaire de le connaître au mieux afin de prendre des décisions éclairées et concertées. Plus précisément, il est nécessaire :

 

- d’avoir accès aux meilleures données disponibles dans tous les domaines (environnement, climat, biodiversité, ressources, etc.)

- de mieux comprendre les processus en jeu

- de regrouper les organismes ayant des compétences complémentaires

 

Qui fait partie de l’OGSL?

 

L’OGSL regroupe des membres actifs, détenteurs de données : UQAR, UQAM, UQTR, INRS, Pêches et Océans, Environnement Canada, Parcs Canada, le MAPAQ, etc.

 

On y retrouve également des membres associés, c’est-à-dire des organismes ayant des activités liées au Saint-Laurent : Regroupement des Organisations de Bassin Versant du Québec, Stratégies Saint-Laurent, le Centre Interdisciplinaire de Développement en Cartographie des Océans, Technopole maritime du Québec et Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes.

 

L’OGSL regroupe finalement des observateurs qui contribuent aux opérations de l’OGSL, tels que l’Agence Spatiale Canadienne, Développement Économique Canada et le Ministère du Développement Économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec.

 

Comment l’OGSL fonctionne ?

 

L’OGSL est basé sur l’interopérabilité. L’organisme permet en effet de mettre en commun et d’avoir accès aux données, aux infrastructures, aux informations et à l’expertise des membres. L’organisme veille à la diffusion des données.

 

marthablack-mer Source

Les données visées sont de nature diverse : chimiques, physiques, climatologiques, biologiques, géologiques, socioéconomiques, voire sociales. Les données sont accessibles à tous gratuitement via le portail web OGSL.ca.

 

Les partenaires doivent signer une convention de participation qui définit les rôles et responsabilités de l’OGSL et des membres actifs. L’OGSL veille à l’utilisation adéquate des données et à l’accès aux informations et aux produits et services. L’organisme assure également la mise en valeur des informations.

 

Les membres actifs, pour leur part, accorde à l’OGSL l’accès à leurs données et donnent une contribution à l’OGSL, qu’elle soit monétaire ou en nature.

 

Quels sont les bénéfices attendus ?

 

L’OGSL vise à soutenir une gestion intégrée et à une utilisation durable de l’écosystème que représente le Saint-Laurent. La mise en commun des données et des expertises devraient en effet permettre de mieux comprendre le Saint-Laurent, notamment dans le contexte des changements climatiques. Cette meilleure connaissance devrait permettre de prendre des décisions avisées aux moments opportuns, et améliorer la gestion du Saint-Laurent. Des bénéfices socioéconomiques sont également attendus, ainsi qu’un développement de la région en adéquation avec l’environnement. L’OGSL devrait rayonner tant au niveau national qu’international.

 

Il est à noter que la mission de l'OGSL s'inscrit dans les objectifs de plusieurs grands programmes similaires du Québec et du Canada comme le Plan Saint-Laurent (PSL) pour un développement durable, le Plan d'action des océans (PAO), ainsi que dans la tendance internationale de création d'observatoires et de mise en place de programmes globaux d'observation de la terre.


Voir d'autres centres de recherche en environnement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article