Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chimistes pour l'environnement

Réchauffement arctique et planétaire : le point de non-retour ?

22 Mars 2012 , Rédigé par Thierry Publié dans #Activité FSG

Logo 75ans de la FSGConférence de Louis Fortier, professeur au Département de biologie de l'Université Laval et directeur du Réseau de centre d'excellence ArcticNet
 

 

Lieu : local 2751, pavillon Adrien-Pouliot, Université Laval   

Date : 12 avril 2012, 12 h 30
 

 

Résumé de la conférence

Le monde arctique se réchauffe à un rythme qui dépasse les scénarios les plus pessimistes des spécialistes des changements climatiques. Les observations en mer et par satellite révèlent une réduction spectaculaire du volume de la glace qui recouvre l’Océan Arctique. En 2010 et 2011, des minimums record dans le volume de la banquise et la disparition presque complète de la glace pluriannuelle indiquent un point de non-retour. Pour la première fois en 14 millions d’années, l’Océan Arctique pourrait bientôt perdre sa banquise permanente en été. Les conséquences climatiques, écologiques, socioéconomiques et géopolitiques d’un Océan Arctique libre de glace seront colossales et les premiers effets se font déjà clairement sentir.

De la disparition de la mégafaune arctique à l’ouverture du Passage du Nord-Ouest, de l’altération du mode de vie des Inuits à la déstabilisation des infrastructures nordiques, Louis Fortier récapitule les impacts négatifs et positifs du réchauffement observé et anticipé de l’Arctique. Il récapitule brièvement l’effort stratégique de recherche mené par l’Université Laval pour aider à comprendre et gérer ces impacts. Images spectaculaires et vidéo vous plongeront au cœur de l’aventure scientifique arctique. En conclusion, Louis Fortier fait le point sur l’opinion des experts quant à l’ampleur et aux conséquences futures de la crise du réchauffement planétaire.

 

Notte biographique

Diplômé des universités Laval et McGill et boursier postdoctoral de l’OTAN, Louis Fortier est professeur à l’Université Laval où il détient la Chaire du Canada sur la réponse des écosystèmes arctiques au réchauffement climatique. Spécialiste du zooplancton et des larves de poissons, il a dirigé le Regroupement stratégique Québec-Océan (autrefois GIROQ) de 1996 à 2005. Champion d’une approche multidisciplinaire et transsectorielle aux questions soulevées par le réchauffement de l’Arctique, Louis Fortier a piloté les Réseaux de recherche NOW (l’Étude internationale de la polynie des Eaux du Nord) et CASES (Canadian Arctic Shelf Exchange Study) du CRSNG. Il est responsable scientifique du brise-glace de recherche Amundsen et directeur scientifique du Réseau de centres d’excellence ArcticNet voué à l’étude de l’Arctique canadien côtier en mutation. Louis Fortier a été nommé « Scientifique de l’Année 2004 » par Radio-Canada et élu « Personnalité scientifique de 2005 » par La Presse et Radio-Canada. En 2006, l’Université Laval lui décernait le titre de Grand Diplômé et la médaille Gloire de l’Escolle de l’Association des diplômés. La Gouverneure générale du Canada lui décernait le titre d’Officier de l’Ordre du Canada en février 2007. L’université du Manitoba lui conférait un doctorat honorifique en octobre 2007. Le Gouvernement du Québec le faisait Officier de l’Ordre National du Québec en juin 2008. Il a été élu « Personnalité scientifique de 2008 » par Le Soleil et Radio-Canada. Il recevait en octobre 2009 la prestigieuse Médaille Stefansson du Club des Explorateurs. Il est récipiendaire du Prix Armand-Frappier 2010 du Québec pour excellence en recherche et développement de la recherche.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article